CREER DE L’EMPLOI A LA PAILLADE

A la Paillade, il y a une ZFU ( Zone Franche Urbaine). Qu’est-ce donc ?

C’est une partie de la ville où les entreprises bénéficient de défiscalisation. Pas d’impôts, pas de cotisations sociales ou peu. Et donc un sentiment diffus de mécontentement dans ce quartier où habitent 25000 personnes, qui se sentent peu concernés par cette ZFU. Cette inquiétude m’est apparue suffisamment importante pour que je demande des explications au Ministre.

Dans ma question j’ai tenu à mettre à l’honneur les jeunes de ce quartier qui ont été primés au concours Talents des Cités, un prix qui reconnait et récompense le travail, la vaillance, le talent, et le goût pour l’avenir.

Ils habitent aux Hauts de Massane ou à Mosson, dans ce quartier dit de « La Paillade » (qui est le nom du stade), et s’interrogent sur cette « ZFU » crée en 1996-97 par le gouvernement de l’époque, celui de l’UMP d’Edouard Balladur, cette ZFU qui ne concerne que la partie Mosson (et pas les Hauts-de-Massane, d’où une disparition progressive des activités…, qui ripent vers le bas…), et surtout la partie Parc 2000. J’avais été interpellée par des artisans de cette partie de Montpellier sur le fait que, finalement, peu d’habitants « du coin » avaient pu y obtenir un emploi. D’où cette « Question Orale Sans Débat » (QOSD) posée à Patrick Kaner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, dont la réponse m’a été apportée par Christian Eckert, Secrétaire d’Etat au Budget, encore plus concerné d’ailleurs, puisqu’une « zone franche » est en fait une « zone sans impôt ».

Or 277 entreprises y ont été crées ou installées en 20 ans dont plus de la moitié n’ont aucun salarié. Alors même, qu’en théorie, ces « zones franches urbaines » étaient là pour faciliter l’accès à l’emploi des résidents… en pratique il n’en était rien. Les incitations fiscales y étaient, pas les emplois.

Le ministre m’a répondu clairement, soulignant les changements que nous, gouvernement de gauche, avons faits en arrivant en responsabilité, afin qu’il y ait un réel impact « emploi local ».

Je vous laisse écouter et mon intervention et la réponse. Je suis fière de ce quartier et de ses habitants, et il m’importait que les choses soient clairement dites à leur intention. Désormais, il n’y aura incitation fiscale que si il y a création d’emploi. C’est clair et c’est inscrit dans la loi.

L’exigence d’embauche sera donc contrôlée et la ZFU, rebaptisée « Territoire Entrepreneur », sera vérifiée et re-vérifiée, et le Contrat de Ville, signé entre l’Etat et la Ville de Montpellier, veillera à ce que ce soit effectif. Moi aussi.

Ci-dessous le lien des interventions :

https://www.youtube.com/watch?v=uiwkdWSjVx8